Avant de me pencher sur Rabelais sa-vie-son-oeuvre, je ne me rendais pas compte ; mais Rabelais est partout, au détour d’une interview radio avec Umberto Eco ou Fabrice Luchini, Céline écrit un texte dessus, Maupassant ou Flaubert -qu’on ne rabelaiserait pas forcément à première lecture- en font un de leurs écrivains favoris.
Lisant Le vol du pigeon voyageur [l’histoire d’une enquête dans la Chine contemporaine], de Christian Garcin je trouve une inattendue et brève référence au dit Rabelais. Pas une référence poncive comme c’est souvent le cas lorsque l’on évoque l’auteur de Gargantua (le drôlatique, le gargantuesque…), non ! une plus fine, avec une idée nouvelle pour moi : Lire la suite

Publicités