La question du mariage est un sujet sensible à la Renaissance. Souvent mariages arrangés, obligés, d’intérêt alors que paradoxalement les humanistes mettent en avant le libre arbitre…

…bon, qui ne s’applique qu’à certaines personnes. Rabelais aborde ce thème dans le Tiers Livre (livre s’il en est à offrir au futurs ou jeunes mariés) : Panurge a la puce à l’oreille, mais le « cocuage étant naturellement l’apanage du mariage » il s’en va, accompagné de son ami Pantagruel, interroger toutes sortes de sages pour savoir s’il doit se marier.

Mais, dit Panurge, si ma femme me faisais cocu (vous savez que la récolte de cocus a été bonne cette année), cela suffirait à mettre ma patience hors de ses gonds. J’aime bien les cocus, ils me semblent être gens de bien, et je les fréquente volontiers, mais, dussé-je mourir, je ne le voudrais être. C’est un point trop poingnant pour moi.

Tiers Livre

₪₪₪

Nous voyons bon nombre de gens tant heureux à ceste rencontre, qu’en leur mariage, semble reluire quelque Idée & repræsentation des ioyes de paradis. Aultres y sont tant malheureux, que les Diables qui tentent les Hermites par les desers de Thebaide & Monserrat, ne le sont d’adventaige. Il se y convient mettre à l’adventure, les oeilz bandez, baissant la teste, baisant la terre, & se recommandant à Dieu au demourant, puys qu’une foys l’on se y veult mettre. Aultre asceurance ne vous en sçauroys ie donner.

Tiers Livre

₪₪₪

Il vaut bien mieux se marier que de brûler du feu de la concupiscence.

Tiers Livre

 ₪₪₪

 Mais escrivez ce mot en vostre cervelle avecques un style de fer, que tout home marié, est en dangier d’estre coqu. Coqüage est naturellement des apennages de mariage. L’umbre plus naturellement ne suyt le corps, que Coqüage suyt les gens mariez. Et quand vous oirez dire de quelqu’un ces trois motz : Il est marié, si vous dictez, il est doncques, ou a esté, ou sera, ou peult estre coqu : vous ne serez dict imperit architecte de consequences naturelles.

Tiers Livre

₪₪₪

Il n’est (respondit frère Ian) coqu, qui veult. Si tu es coqu, ergo ta femme sera belle ? ergo tu seras bien traicté d’elle : ergo tu seras saulvé. Ce sont Topicques monachales.

Tiers Livre

₪₪₪

Publicités