Si le premier métier (métier plus que vocation) de Rabelais était d’être moine, il s’intéresse aussi de près à la médecine, faisant ses études à Montpellier puis exerçant à Lyon au début des années 1530.

C’est pour amuser ses malades (les guérir par le rire, « parce que rire est le propre de l’homme ») qu’il va se lancer dans l’écriture des aventures fantaisistes et drolatiques des géants Gargantua & Pantagruel & de leurs compagnons. Sa connaissance du corps, de l’anatomie transparaissent dans différents épisodes de ses ouvrages… mais toujours pour alimenter la fantaisie ou la critique.

 

Buveurs très illustres et vous, vérolés très précieux (c’est à vous, à personne d’autre que sont dédiés mes écrits)

Prologue de Gargantua

₪₪₪

 [Gargamelle (mère de Gargantua)] commença à soupirer, à se lamenter et à crier. Aussitôt, des sages-femmes surgirent en foule de tous côtés; en la tâtant par en dessous elles trouvèrent quelques membranes de goût assez désagréable et elles pensaient que c’était l’enfant. Mais c’était le fondement qui lui échappait, à cause d’un relâchement du gros intestin (celui que vous appelez le boyau du cul) dû à ce qu’elle avait trop mangé de tripes […].

[…] l’enfant […] entra dans la veine creuse et, grimpant à travers le diaphragme jusqu’au-dessus des épaules, à l’endroit où la veine en question se partage en deux, il prit son chemin à gauche et sortit par l’oreille de ce même côté.

Sitôt qu’il fut né, il ne cria pas comme les autres enfants: « Mie! mie! », mais il s’écriait à haute voix: « A boire! à boire! à boire! » comme s’il avait invité tout le monde à boire, si bien qu’on l’entendit par tout le pays de Busse et de Biberais. J’ai bien peur que vous ne croyiez pas avec certitude à cette étrange nativité. Si vous n’y croyez pas, je n’en ai cure, mais un homme de bien, un homme de bon sens, croit toujours ce qu’on lui dit et ce qu’il trouve dans les livres.

Gargantua

(Note : La dernière phrase est une petite pique ironique qui attaque les religieux et l’université).

₪₪₪

 La matière & metal convenable pour estre en sang transmué, est baillée par nature : Pain & Vin. En ces deux sont comprinses toutes espèces des alimens. Et de ce est dict le companage en langue Goth. Pour icelles trouver, præparer, & cuire,travaillent les mains, cheminent les piedz, & portent toute ceste machine ; les oeilz tout conduisent.

Tiers livre

₪₪₪

 – C’est bien diététisé, dit le moine. Que cent diables me sautent au corps s’il n’y a pas plus de vieux ivrognes qu’il n’y a de vieux médecins! J’ai conclu avec mon appétit un pacte tel qu’il se couche toujours avec moi (ce à quoi je donne bon ordre pendant la journée) et qu’il se lève également avec moi. Rendez vos boulettes vomitives tant que vous voudrez, moi je m’en vais à mon tiroir apéritif.

Gargantua

 ₪₪₪

 Ponocrates lui faisant remarquer qu’il n’aurait pas dû s’empiffrer si brusquement au saut du lit, sans avoir fait quelque exercice au préalable, Gargantua répondit: »Quoi! n’ai-je pas fait suffisamment d’exercice? Je me suis vautré six ou sept tours à travers le lit avant de me lever. N’est-ce pas assez? C’est ce que faisait, sur les conseils de son médecin juif, le pape Alexandre, et il vécut jusqu’à sa mort en dépit des envieux.

Gargantua

₪₪₪

 L’excrément et l’urine sont les premiers mets du médecin.

Tiers Livre

₪₪₪

 Nature me semble non sans cause nous avoir formé aureilles ouvertes, n’y appousant porte ne clousture aulcune, comme a faict es oeilz, langue, & aultres issues du corps. La cause ie cuide estre, affin que tousiours toutes nuyctz, continuellement, puissions ouyr : & par ouye perpetuellement aprendre : car c’est le sens sus tous aultres plus apte es disciplines.

Tiers Livre

₪₪₪

 HISTORIETTE

la morale comoedie de celluy qui avoit espousé une femme mute.

Le bon mary voulut qu’elle parlast. Elle parla par l’art du Medicin & du Chirurgien, qui luy couppèrent un encyliglotte qu’elle avoit soubs la langue. La parolle recouverte, elle parla tant, & tant, que son mary retourna au Medicin pour remède de la faire taire. Le Medicin respondit en son art bien avoir remèdes propres pour faire parler les femmes : n’en avoir pour les faire taire. Remède unicque estre surdité du mary, contre cestuy interminable parlement de femme. Le paillard devint sourd par ne sçay quelz charmes qu’ilz feirent. Sa femme, voyant qu’il estoit sourd devenu, qu’elle parloit en vain, de luy n’estoit entendue, devint enraigée. Puys le Medicin demandant son salaire, le mary respondit qu’il estoit vrayment sourd : & qu’il n’entendoit sa demande. Le Medicin luy iecta on dous ie ne sçay quelle pouldre, par vertus de laquelle il devint fol. Adoncques le fol mary & la femme enragée se raslièrent ensemble & tant bastirent les Medicin & Chirurgien qu’ilz les laissèrent à demy mors. Ie ne riz oncques tant, que ie feis à ce Patelinage.

Tiers Livre

₪₪₪

Advertisements